Quel est le but de ce site ? Qu’est-ce que la crĂ©ativitĂ©, en fait ? En quoi elle peut t’ĂȘtre utile ? Telles sont les questions auxquelles je vais rĂ©pondre, grĂące Ă  mon expĂ©rience et aux interviews que je vais faire en relevant mon dĂ©fi : interviewer 30 experts de la crĂ©ativitĂ© en 3 mois !

Un travail acharné

DĂ©but 2019, j’ai dĂ©missionnĂ© d’un job de cadre dans une bonne entreprise. Une bonne situation, tu vas me dire. Oui, mais elle ne me convenait pas. Et, j’ai eu un dĂ©clic : celui de m’Ă©couter, peu importe ce que les autres peuvent en dire. Je l’ai alors fait, j’ai passĂ© le pas. Je me suis donc mise Ă  lire, Ă  me former, Ă  apprendre, Ă  Ă©voluer.

J’ai passĂ© une annĂ©e 2019 formidable ! Je crois que je n’ai jamais autant appris sur moi que durant cette annĂ©e-lĂ . J’ai dĂ©veloppĂ© un premier site, un peu trop gĂ©nĂ©raliste : bleuresolution.fr. Bleu, comme la couleur du voyage intĂ©rieur. Un bleu rĂ©solution qui m’aura beaucoup servi, finalement. C’Ă©tait lui, mon voyage intĂ©rieur.

Je me suis vite rendue compte que ce n’Ă©tait pas ce qui me correspondait. Qu’il me manquait quelque chose. C’est bien de vouloir s’Ă©couter, d’apprendre de plus en plus Ă  se connaĂźtre et Ă  vouloir devenir la meilleure version de soi-mĂȘme. Mais ça ne me remplissait pas totalement.

Je tenais tellement Ă  faire un site qui fonctionne, un site qui est lu par des gens, un site qui serve Ă  aider d’autres personnes, que j’ai foncĂ© tĂȘte baissĂ©e. J’ai tout donnĂ©. Et ça n’a pas fonctionnĂ©. Mais c’est lĂ  le moment le plus intĂ©ressant : POURQUOI ça n’a pas fonctionnĂ© ?

J’Ă©tais tellement la tĂȘte dans le guidon, Ă  vouloir tout donner, que je me suis Ă©puisĂ©e toute seule – Ă  presque refaire un brun-out. C’est fort ça, quand mĂȘme. Être sur le point d’abandonner parce que je m’Ă©puise toute seule…

La clé : le lùcher prise

Alors j’ai commencĂ© Ă  lĂącher prise sur mon ancien site. Et je me suis mise Ă  faire des choses que je ne m’Ă©tais jamais autorisĂ©e Ă  faire… Dessiner, par exemple. Non, je ne sais pas spĂ©cialement dessiner. Mais ça me fait du bien. Quand je dessine, je suis dans l’instant prĂ©sent. Puis je me suis mise Ă  la peinture. À l’aquarelle, plus spĂ©cifiquement. Non, je ne sais pas plus peindre que je ne sais dessiner. Mais ça me fait du bien. Et c’est ce qui compte. J’ai donc mĂ©langĂ© dessin (crayon noir) et aquarelle, pour colorier mes dessins. Ça m’Ă©clate. J’ai mĂȘme dĂ©couvert les travaux de John Franzen, et notamment sa technique du “Each line One breath“. C’est clairement de la mĂ©ditation de pleine conscience.

Bref, finalement, je suis allĂ©e “en dehors de la boĂźte” (de la citation anglaise “to think out of the box”). Et, je crois que c’est ce qui m’a servie le plus en un an. Tout faire, sauf mon projet professionnel. C’est ça qui m’a servie le plus. SĂ©rieusement, AurĂ©lie ? Si si, je t’assure.

C’est quand l’inspiration ?

Quand est-ce que te viennent tes moments d’inspiration ? Tes meilleures idĂ©es ? Tes moments “eurĂȘka” ? Tes “ah, mais c’est ça !!!” Quand tu es tĂȘte baissĂ©e dans le travail ? Quand tu t’acharnes Ă  travailler toute la journĂ©e, au moins le soir tu peux te dire “ah, j’ai travaillĂ© aujourd’hui” – mĂȘme si tu n’as rien produit de concret ?

Pose-toi réellement la question. Elles viennent quand tes meilleures idées ? Réponds en commentaire si des idées te sont venues.

Personnellement, mes meilleures idĂ©es sont venues sous la douche, quand je sors dehors, que je marche, quand je fais du sport, quand je dessine, quand je mĂ©dite, quand j’Ă©cris les choses qui me passent par la tĂȘte… Bref, l’inspiration vient gĂ©nĂ©ralement dans les moments oĂč tu ne cherches pas. Si justement tu cherches l’inspiration, l’idĂ©e du siĂšcle, tu ne trouveras pas. C’est pas dans ces moments-lĂ  qu’elle ressortira.

La leçon que j’attendais le moins

Finalement, la plus grande leçon que j’ai apprise durant mon annĂ©e 2019, ce n’est pas toutes les formations que j’ai faites sur le dĂ©veloppement d’un business ou mĂȘme ma propre Ă©volution. En fait, c’est une chose toute simple. C’est qu’il est important – je dirais mĂȘme primordial – d’avoir des moments d’Ă©vasion, des moments qu’on adore, oĂč on est dans le moments prĂ©sent. Parce que, contrairement Ă  la croyance, ces moments sont des moments de ressourcement. Des moments qui permettent d’ĂȘtre bien plus productif dans la vie quotidienne. Un rĂ©el effet de levier.

Tu as l’impression que c’est de la perte de temps d’aller te promener 1h ? D’aller courir ? De prendre une feuille, un crayon et de dessiner ce qui te passe par la tĂȘte ? Ou mĂȘme d’ouvrir un document word vierge et d’Ă©crire ce que tu as envie de coucher sur papier ?

DĂ©trompe-toi, s’il y a bien un effet de levier dont il faut que tu te souviennes, c’est bien celui-lĂ  : Ă©vade-toi, prends le temps pour toi, fais toutes ces choses que tu t’empĂȘches de faire parce que tu crois qu’on va dire de toi que tu procrastines, que tu ne travailles pas bien, pas assez !

“Je ne suis pas crĂ©atif”

J’adore observer les gens, ça doit ĂȘtre mon cĂŽtĂ© “comprĂ©hension” du monde. J’aime essayer de comprendre comment les gens fonctionnent et comment ils peuvent dĂ©velopper leur plein potentiel. Durant toutes mes observations, je me suis rendue compte de plusieurs choses :

  • Chacun est crĂ©atif.
  • Pourtant – et c’est bien malheureux – beaucoup de personnes ne se croient pas crĂ©atives. C’est ton cas ? Alors, je vais tout faire pour briser cette croyance trĂšs limitante que tu as.

Qu’est-ce que la crĂ©ativitĂ©, finalement ?

Je ne crois pas que l’on puisse donner une dĂ©finition stricto sensu de la crĂ©ativitĂ©. C’est un terme trop abstrait.

  • Selon le Larousse, c’est la “capacitĂ©, facultĂ© d’invention, d’imagination ; pouvoir crĂ©ateur.”
  • Pour Moles, “la crĂ©ativitĂ© est l’aptitude particuliĂšre de l’esprit Ă  rĂ©arranger d’une façon originale les Ă©lĂ©ments du champ de conscience.”
  • Pour Jung, “le nouveau dans l’Ăąme individuelle est une recombinaison variĂ©e Ă  l’infini de composantes anciennes.”
  • Pour Gordon, “la crĂ©ativitĂ© est le processus qui permet de mettre en parallĂšle des faits, des connaissances, des disciplines diffĂ©rentes.”

La crĂ©ativitĂ©, c’est faire autrement

Pour moi, la crĂ©ativitĂ©, c’est la capacitĂ© que chacun a au fond de soi d’imaginer, de suivre son intuition afin de trouver plusieurs solutions Ă  un mĂȘme problĂšme (pensĂ©e divergente), afin de trouver plusieurs chemins pour atteindre un objectif. Bref, trouver une façon originale, diffĂ©rente. Trouver des solutions originales. C’est faire autrement, diffĂ©remment. Voir les choses sous un nouvel angle, un angle diffĂ©rent.

La croyance gĂ©nĂ©rale c’est que, pour ĂȘtre crĂ©atif, il faut savoir crĂ©er. Mais, est-ce que tu te rends compte que tu crĂ©es tous les jours ? CrĂ©er, ça ne veut pas dire rĂ©inventer la roue. Quand une personne crĂ©e, elle ne fait que rassembler plusieurs choses qui existent dĂ©jĂ  pour faire une nouvelle chose. Il n’y a rien de “radical”.

L’apport de la crĂ©ativitĂ©

Ce paragraphe est sĂ»rement celui qui t’intĂ©ressera le plus. En quoi la crĂ©ativitĂ© peut t’aider dans ton quotidien ? La crĂ©ativitĂ© est un muscle. Plus tu l’utilises, plus le muscle se dĂ©veloppe, comme n’importe quel muscle de ton corps.

Tu auras de nouvelles idĂ©es qui se dĂ©velopperont, tu trouveras de nouvelles solutions pour un mĂȘme problĂšme. Tu trouveras d’autres moyens pour atteindre un mĂȘme but. Tu feras diffĂ©remment.

Bref, la crĂ©ativitĂ© te rend ton individualitĂ© et te permet d’ĂȘtre bien plus productif au quotidien.

Interviews d’experts de la crĂ©ativitĂ©

Pour asseoir tout ce que je viens de dire, j’ai dĂ©cidĂ© de sortir de ma zone de confort et d’aller Ă  la rencontre de personnes qui ont su dĂ©velopper leur muscle crĂ©atif. Parce que, oui, nous sommes tous crĂ©atifs. C’est un fait. Sauf que certains dĂ©veloppent davantage ce muscle que d’autres.

Je me lance donc le dĂ©fi d’interviewer 30 experts en crĂ©ativitĂ© en 3 mois. Non, ça ne sera pas chose facile. Mais j’ai dĂ©couvert un super effet de levier, et je compte bien, grĂące Ă  ces interviews, comprendre comment ces personnes ont fait pour dĂ©velopper leur muscle crĂ©atif et comment ils font pour le garder musclĂ©.

Je cherche Ă  interviewer des personnes les plus diversifiĂ©es possible. Cela me permettra d’avoir plusieurs points de vue diffĂ©rents et de trouver le point commun de chacun. Ça me permettra de dĂ©velopper de plus en plus ce muscle et te partager toutes mes trouvailles.

La crĂ©ativitĂ© est clairement un muscle qui s’essouffle avec le systĂšme Ă©ducatif (malgrĂ© tous les autres avantages qu’il prĂ©sente) tue.

Une page dédiée aux interviews

Tu pourras retrouver toutes les interviews sous format texte sur la page dédiée aux interviews en cliquant sur le bouton suivant :

Partager l'article

Aurélie
Aurélie

Génératrice de créativité, je suis persuadée que celle-ci permet de développer son plein potentiel et ainsi vivre pleinement avec sa nature profonde !

    2 replies to "Mon défi créativité : interviewer 30 experts en 3 mois"

    • Marie

      Bonjour Aurélie,
      C’est un chouette et grand dĂ©fi. Je vais Ă©couter tout ça (en plus, ça me fera rĂ©viser mon anglais ;-))
      A bientĂŽt,
      MArie

      • AurĂ©lie

        Hello Marie,
        Haha, oui, c’est un grand dĂ©fi, mais c’est trĂšs chouette : je fais de super rencontres (comme toi !) et c’est incroyable ce qu’on peut apprendre en se confrontant Ă  de nouvelles personnes ! 🙂
        GĂ©nial, hĂąte d’avoir tes retours ! Oui, certaines interviews sont en anglais 🙂
        À bientît,
        Aurélie

Leave a Reply

Your email address will not be published.