Qu’est-ce que la créativité ? Voilà un mot très subjectif dont la définition varie selon les personnes, et selon la vision du monde de chacun.

Selon le Larousse, la créativité, c’est la “capacité, faculté d’invention, d’imagination ; pouvoir créateur.” Intéressant. En général, quand on parle de créativité aux gens, ils entendent ça : créer radicalement, créer quelque chose de nouveau. Et c’est bien en ça que les gens ne se trouvent pas créatif. Oui. En général, quand on parle de créativité aux gens, ils répondent “oui, mais moi la créativité ça ne me parle pas, je ne suis pas créatif.”

Et, sinon, est-ce que tu savais tu créais tous les jours ?

La créativité au quotidien

Quand tu cuisines, tu crées : tu rassembles plusieurs éléments individuels en un seul résultat, ton repas. Quand tu travailles, tu crées. Que tu sois salarié, entrepreneur, tu crées. Le travail que tu produis chaque jour est nouveau. Même si tu utilises des processus ou des outils que tu utilises tous les jours, ton travail, c’est créer. Créer quelque chose qui n’existe pas. Si tu appelles des nouveaux clients : c’est nouveau, tu parles avec des nouvelles personnes, tu leur parles autrement. Tu crées. Quand tu joues avec tes amis, tu crées. Oui, tu as déjà joué à ce jeu auquel tu es en train de jouer. Mais tu vas le faire différemment. En fonction des amis, en fonction de tes pensées, en fonction de ton humeur. Tu vas potentiellement comprendre des choses que tu n’avais pas comprises auparavant.

Bref, dans pas mal de domaines, tu crées.

Créer, ce n’est pas réinventer la roue

Si tu observes les plus grandes inventions, aucune d’entre elles n’est fondamentalement “radicale”. C’est “simplement” un ensemble de choses qui existent dont le rassemblement de chacune ensemble n’existe pas encore. Créer un nouveau morceau musical, c’est utiliser des notes qui existent déjà, mais en les associant différemment ensemble !

La créativité, c’est prendre des idées à un endroit et les mettre ailleurs.

Créer l’extraordinaire à partir de l’originaire

La créativité, c’est changer les inputs, c’est-à-dire tout ce qui nous entoure et que l’on perçoit (images, sons, odeurs…) : ils évoluent constamment ! Dans notre cerveau, on relie nos perceptions (ce qu’on voit, entend, sent, goûte et touche) avec nos souvenirs, nos expériences passées. Il suffit parfois de changer une chose dans notre environnement, pour être créatif. Donc, rien que ça rend notre vision du monde complètement unique, propre à chacun, et donc créative. On peut créer à partir de son histoire, ses expériences.

Autres définition de la créativité

Il existe donc une multitude de définitions de la créativité. Je suis sûre que même toi tu as ta propre définition.

Certaines personnes connues ont leur propre définition de la créativité :

  • Pour Moles, “la créativité est l’aptitude particulière de l’esprit à réarranger d’une façon originale les éléments du champ de conscience.”
  • Pour Jung, “le nouveau dans l’âme individuelle est une recombinaison variée à l’infini de composantes anciennes.”
  • Pour Gordon, “la créativité est le processus qui permet de mettre en parallèle des faits, des connaissances, des disciplines différentes.”

Dans mon article “Mon défi créativité : interviewer 30 experts en 3 mois“, j’explique que je me challenge d’aller à la rencontre de personnes du monde de la créativité afin de mieux comprendre le processus créatif et en quoi il peut aider chacun à développer son propre potentiel. Sur la page dédiée aux rencontres créatives, tu pourras y voir la définition que chacun a de la créativité.

Chaque chose peut être expliquée selon le point de vue de chacun. Certains points de vues te parlent plus que d’autres. Et c’est tout à fait normal : nous avons chacun notre propre carte de la réalité. Donc, au même titre, peut-être qu’une définition de la créativité te parlera plus qu’une autre. Quelle serait selon toi la définition de la créativité, d’ailleurs ? 🙂

La créativité, c’est un état d’esprit

La créativité, un état d'esprit
La créativité, un état d’esprit.
  • Stop à la critique ! Ça nous vient surtout de notre éducation scolaire, si ce n’est de certaines croyances limitantes. On critique. Hier j’ai encore eu un exemple en discutant avec une amie : un professeur des écoles aurait dit à un enfant “c’est quoi ce que tu as dessiné en bleu ? – C’est un soleil, a répondu l’enfant. – Mais, ce n’est pas bleu un soleil !” Et voilà comment on casse notre créativité à l’école. On critique ce que l’on fait. Et c’est valable pour tout, pas seulement pour notre créativité. D’ailleurs, c’est très français de critiquer… Pas étonnant qu’aujourd’hui on ne se trouve pas créatif et qu’on a l’impression qu’on ne sait pas dessiner.
  • Lorsqu’on se met dans un moment pour créer, par exemple dessiner, chanter, jouer un instrument, faire du sport… Oublie le mot “non” ! Tout est faisable. Rien n’a besoin d’être “beau” dans le sens sociétal. Tu n’as pas besoin de savoir dessiner pour dessiner. Tu n’as pas besoin de savoir jouer de la guitare ou du piano si tu as envie d’en jouer pour te faire plaisir… Si ça te fait plaisir, fais-le !
  • Vise la quantité plutôt que la qualité ! Quand on se met en état créatif, c’est la quantité qui compte. Par exemple, tu cherches une phrase accrocheuse. Prends une feuille et écris ou dessine tout ce qui te passe par la tête. Peu importe que ça soit qualitatif ou non. Le but est de faire travailler ton muscle de créativité. C’est peut-être grâce à une phrase ou une idée pas “qualitative” que tu vas avoir ta meilleure idée !
  • Ose et sors de ta zone de confort ! Ose l’originalité, la fantaisie, le “faire autrement”. Fais d’une manière dont tu n’as jamais fait ! La créativité apparaît quand on va au delà de la facilité, il faut creuser plus profondément. Quitte le chemin le plus facile afin d’en prendre des nouveaux…
  • Vas encore plus loin : non, tu n’as pas terminé, les meilleures idées viennent quand tu creuses encore et toujours plus ! Et, pas besoin de t’acharner, tu peux simplement y revenir plus tard. Mais creuses encore, rebondis sur ce que tu as déjà fait, fait autrement ! Mixe le familier et le nouveau…
  • Créer te rendra toujours plus créatif : c’est la clé du muscle de la créativité ! Les gens “créatifs” ne sont pas plus créatifs que toi, ils utilisent simplement davantage leur muscle créatif que toi.
  • N’aies pas peur de l’échec : c’est toujours risqué de sortir de ta zone de confort, mais ça peut être la plus belle chose qui nous soit arrivé. Ou, au pire, ça te fera une expérience…
  • Reste positif ! Si tu ne réussis pas d’une manière, il y a forcément une autre manière, ou c’est que c’est simplement pas fait pour toi. Mais, apprends de chaque situation.

La créativité, c’est écouter ses ressentis, son intuition

Je discutais avec des amis de la créativité, et une amie m’a dit “les gens sont trop dans leur esprit, et pas assez dans le ressenti”. Tu sais, ce ressenti qui te dit “ah non, ça, je ne le sens pas”, et pourtant, tu le fais quand même. J’ai beaucoup aimé son point de vue. Je trouve qu’elle a raison sur ce point : avec notre éducation trop “scolaire”, nous perdons notre créativité, qui provient de notre ressenti. Développer sa créativité, c’est développer son intuition, ses ressentis, le fait de s’écouter. Écouter nos “là, il ne faut pas louper cette opportunité !” ou au contraire, “ça, je ne le sens pas du tout…”.

Savoir écouter son intuition, c’est aussi s’écouter quand – on ne comprend pas pourquoi mais – “oh, j’ai trop envie d’aller au cinéma ?” Bah oui, un divertissement, un moment où on est dans le moment présent. Je ne sais pas si tu l’as remarqué, mais en tout cas, quand tu commences à y prêter attention, ça t’arrivera de plus en plus, ton intuition te demande souvent des activités dans lesquelles tu es dans le moment présent. Oui, parce que c’est comme ça qu’on développe le muscle de l’intuition, en étant régulièrement dans l’instant présent. Et, pas besoin de forcément faire de la méditation pour cela. Juste être à 100% conscient de ce que tu fais. Par exemple, quand je dessine, je suis tellement dans ce que je fais que je suis complètement dans l’instant présent. 

Pour résumer, la créativité, c’est l’outil le plus puissant de transformation. C’est l’outil qui t’emmènera au plus haut de tes capacités, de ton potentiel.

“Un adulte créatif, c’est un enfant qui a survécu.”

Ursula K. Le Guin
Partager l'article

Aurélie
Aurélie

Génératrice de créativité, je suis persuadée que celle-ci permet de développer son plein potentiel et ainsi vivre pleinement avec sa nature profonde !

    2 replies to "Créativité : définition de ce puissant outil de transformation"

    • Amandine Bertrand

      Cette dernière phrase est juste merveilleusement vraie : ” la créativité, c’est l’outil le plus puissant de transformation. C’est l’outil qui t’emmènera au plus haut de tes capacités, de ton potentiel.” C’est beau. Et la citation d’Ursula K. Le Guin fait tellement écho à ce que je ressens.

      À un moment dans l’article, tu demandes quelle serait notre définition de la créativité. Pour moi, la créativité, c’est le reflet de notre état intérieur. C’est un moyen d’expression, un exutoire, une vérité, un imaginaire, une peine et un bonheur tout à la fois. C’est la vie.

      De mon ressenti, lorsqu’on n’est pas bien (et je veux dire par là, très profondément mal intérieurement), nous oublions notre créativité. Ou bien est-ce notre créativité qui nous oublie ? Toujours est-il que c’est un acte difficile. Et, en même temps, lorsqu’on y arrive, c’est un soulagement, une pause dans notre existence. Et, lorsqu’on est bien, la créativité vient d’elle-même. Elle coule à flot. Pourquoi ? Je pense que c’est parce que l’on se reconnecte à nous-même, à notre “moi” profond. Et ce “moi profond”, qu’est-il de plus que l’enfant que nous étions ?

      Merci pour ce blog en tout cas. Je sens que je vais en apprécier chaque découverte.

      • Aurélie

        Hello Amandine,
        Wahou, un grand merci d’avoir pris le temps de m’avoir fait un retour aussi personnel et pertinent 🙂

        Merci beaucoup pour ta propre définition de la créativité, c’est super intéressant… En effet, le fait d’aller chercher au fond de soi sa nature la plus profonde, c’est ça simplement la vie, comme tu le dis si bien. La vie que l’on a décidé de suivre en s’écoutant réellement. Je suis d’accord avec toi sur le fait que quand on n’est pas en phase avec soi-même, on perd toute sa créativité…
        Et c’est bien ce que j’essaye de partager comme outils sur mon site : (re)découvrir sa nature profonde afin de laisser exprimer pleinement sa créativité et ainsi développer son plein potentiel !
        Quoi de mieux que d’aller creuser en effet sur l’enfant que nous étions, et donc que nous sommes encore – sûrement beaucoup trop profond…

        Encore merci pour ton commentaire, il me fait très plaisir !
        A bientôt,
        Aurélie

Leave a Reply

Your email address will not be published.