Tiens, le cafĂ© me fait penser au fait que j’ai oubliĂ© de recoudre le bouton de la manche gauche de ma veste… Wait, what ? Voici un exemple qui illustre parfaitement la pensĂ©e divergente dans la vie quotidienne.

Des idées ? Il y en a partout. Voire même trop. Et, parfois, on ne sait pas trop quoi en faire, ni avec quoi les connecter.

La pensĂ©e divergente, c’est le fait de proposer un grand nombre d’idĂ©es Ă  partir d’un point de dĂ©part donnĂ©. Souvent, c’est un projet, une partie d’un projet ou une problĂ©matique Ă  rĂ©soudre. On se focalise donc davantage sur la quantitĂ© que sur la qualitĂ©.

Si tu veux aller au bout de cette pratique, alors fais-la Ă  fond : note absolument tout. Ton carnet devient ton meilleur ami. Notes-y tout ce qui te passe par la tĂŞte : de l’idĂ©e la plus probable Ă  la plus improbable, de l’idĂ©e la plus terre Ă  terre Ă  la plus farfelue.

Il s’agit de lâcher prise, littĂ©ralement.

DĂ©finition d’un des mĂ©canismes principal de la crĂ©ativitĂ©

Selon Mark A Runco, “la pensĂ©e divergente est une cognition qui explore diverses voies et possibilitĂ©s associatives. Certaines voies mènent Ă  des idĂ©es conventionnelles et d’autres Ă  des idĂ©es originales.”

“Parce que certaines idĂ©es sont originales, la pensĂ©e divergente reprĂ©sente un potentiel de rĂ©flexion crĂ©ative et de rĂ©solution de problèmes.”

Nous l’avions dĂ©jĂ  vu dans l’interview avec Gauthier Helloco : l’originalitĂ© n’est pas synonyme de pensĂ©e crĂ©ative, mais elle est la facette la plus connue de la crĂ©ativitĂ©.

Les tests de pensée divergente sont parmi les plus couramment utilisés dans la recherche sur la créativité.

Le but est vraiment de partir le plus loin possible du point de départ, sans limite aucune et sans filtre aucun. Tout est permis.

La sérendipité comme outil de la pensée divergente

C’est quoi encore cette bĂŞte-lĂ  ? La sĂ©rendipitĂ©, de manière grossière, c’est ce phĂ©nomène improbable qui t’arrive, qui sort de nulle part et qui t’aide. On ne peut pas parler de sĂ©rendipitĂ© sans parler de l’expression “par hasard“.

La pensée divergente, c'est le fait de proposer un grand nombre d'idées à partir d'un point de départ donné.

C’est vraiment la capacitĂ© Ă  faire par hasard une dĂ©couverte que tu ne t’attendais pas Ă  faire. Ce n’est pas juste quelque chose qui arrive : le but est d’arriver Ă  en saisir l’utilitĂ©.

Concrètement, c’est ta capacitĂ© Ă  faire des liens entre plusieurs Ă©vĂ©nements qui t’arrivent. Plus tu vas t’entraĂ®ner Ă  muscler cet outil, plus tu excelleras en pensĂ©e divergente. Oui, tu apprends vraiment Ă  relier des Ă©lĂ©ments, des Ă©vĂ©nements, des personnes, des idĂ©es, qui n’ont – en apparence – rien Ă  voir les uns avec les autres.

Encore une fois, chacun vit dans son propre monde, donc chacun aura une sĂ©rendipitĂ© unique et propre Ă  lui-mĂŞme. C’est bien ce qui en fera ta force et qui te permettra de trouver davantage d’idĂ©es qui n’ont rien Ă  voir avec ce que tu es en train de faire…

Dans son interview, Marie nous expliquait qu’il suffit de rester ouvert pour que les choses arrivent : “on ne cherche rien, mais tout arrive.

Concrètement, ça donne quoi alors ?

Le support principal de la pensée divergente

Le support far de la pensĂ©e divergente est le mind mapping. C’est le fait de prendre une feuille de papier, un stylo – voire plusieurs pour nuancer les couleurs – et d’Ă©crire des mots, des expressions et de les relier ensemble par des flèches. Tu associes alors des idĂ©es ensemble.

Le mind mapping seul

Si tu prenais 2 personnes qui partent d’une mĂŞme idĂ©e, d’un mĂŞme thème, Ă  qui tu demandes de faire un mind mapping et ainsi de lier toutes les associations d’idĂ©es, tu n’aurais jamais les mĂŞmes rĂ©sultats.

Pourquoi ? Parce que nous avons chacun notre propre carte du monde. Nous avons tous vĂ©cu des expĂ©riences diffĂ©rentes par le passĂ©. Nous avons tous eu une certaine Ă©ducation parentale et scolaire uniques. Nous avons tous nos prĂ©fĂ©rences. Avec tout ça, il est logique pour toi d’associer deux idĂ©es donnĂ©es ensembles, alors que ça ne sera pas le cas pour moi. Nous associons ce qui nous paraĂ®t logique dans notre propre monde, avec nos propres perceptions.

C’est ça qui est riche dans la pensĂ©e divergente : demander Ă  plusieurs personnes de faire l’exercice et rassembler toutes les idĂ©es par la suite est un des moyens les plus riches d’amener toute nouvelle idĂ©e, sans filtre.

Le mind mapping en groupe

En rĂ©union, ou mĂŞme Ă  la maison pour rĂ©flĂ©chir Ă  une idĂ©e de dĂ©co, cet exercice est très puissant Ă©galement. La diffĂ©rence avec l’exercice prĂ©cĂ©dent qui consistait Ă  le faire seul, c’est que lĂ , nous mettons en avant le cerveau collectif, et donc l’intelligence collective.

Qu’est-ce que ça signifie ? Tout simplement le fait de rĂ©flĂ©chir Ă  plusieurs. En faisant cela, tu auras des idĂ©es que tu n’aurais jamais eu seul, et idem pour les personnes de ton groupe.

Prenons comme thème de dĂ©part le voyage itinĂ©rant en vĂ©lo. En groupe de plusieurs, vous commencez Ă  mettre les idĂ©es les plus communes, celles qui arrivent immĂ©diatement. Et, au bout d’un moment, ça coince. Plus d’idĂ©es. Soudain, quelqu’un a une idĂ©e : “outils de secours”. Et toi, tel un flash, grâce Ă  ton expĂ©rience, tu sais qu’il faut prendre un pneu de secours !

Tu n’y aurais alors peut-ĂŞtre jamais pensĂ© si la personne n’avait pas eu cette première idĂ©e qui t’a amenĂ© Ă  te souvenir de ça.

Qu’est-ce que tu sais faire avec un trombone ?

C’est l’Ă©trange question posĂ©e par Ken Robinson – auteur, orateur et expert en Ă©ducation. Il a fait une expĂ©rience sur le long terme sur un panel diversifiĂ© de 1500 personnes. Il leur a demandĂ© ce qu’elles pourraient concrètement faire avec un trombone. Les quelques premières idĂ©es sont Ă©videntes. Mais, pour Ă©valuer la pensĂ©e divergente de ces personnes, il s’est basĂ© sur le nombre et l’originalitĂ© de leurs rĂ©ponses.

Ă€ ton avis, quelle catĂ©gorie de personnes Ă©tait les rois de la pensĂ©e divergente ? Suspens… 98% des enfants de 5 ans Ă©taient considĂ©rĂ©s comme des gĂ©nies de la pensĂ©e divergente. Ces mĂŞmes enfants ont Ă©tĂ© testĂ©s cinq ans plus tard (vers 8 ou 10 ans). Et lĂ , Ă  ton avis, Ă  quel point ces enfants Ă©taient encore des rois de la pensĂ©e divergente ? RĂ©ponse : le pourcentage a dĂ©gringolĂ© Ă  30%. Nouveau test cinq ans plus tard (vers 13 ans / 15 ans) : 12 %.

Je pense que tu as compris la tendance ? On aurait pu penser qu’en grandissant, en acquĂ©rissant de l’expĂ©rience, des victoires, des dĂ©faites, notre imagination n’en serait que plus florissante… Que nĂ©ni !

En rĂ©alitĂ©, on commence notre vie en Ă©tant d’excellents pratiquants de la pensĂ©e divergente, et beaucoup de paramètres jouent sur son dĂ©clin indĂ©niable avec l’âge. Incroyable, non ?

Comment aller plus loin dans la pensée divergente ?

Tu as fait un Ă©norme mind mapping – seul ou en groupe – et tu est Ă  court d’idĂ©es ? Comment faire alors pour trouver l’inspiration ?

Moultes expĂ©riences t’aideront Ă  avoir davantage d’inspiration : Ă  toi de trouver celles qui te correspondent et t’aideront le plus !

En changeant plusieurs paramètres

Voici quelques idĂ©es que j’utilise – en plus d’ĂŞtre fun, elles sont efficaces !

Changer plusieurs paramètres pour avoir davantage d'idées et améliorer sa pensée divergente.
  • Mets-toi Ă  la place d’un personnage : “et si personnage devait rĂ©flĂ©chir Ă  cette idĂ©e, que se dirait-il ?“. Par exemple, “quelles idĂ©es aurait eu un jardinier pour [thème] ?”
  • Change le contexte : “et si on Ă©tait dans telle situation, qu’est-ce que ça apporterait Ă  notre idĂ©e ?” Par exemple, “si nous Ă©tions dans les annĂ©es 30 et que les technologies informatiques n’existaient pas, comment pourrait-on [thème] ?”
  • Associe ton idĂ©e de dĂ©part Ă  une couleur, et pose-toi des questions. “Pourquoi cette couleur lui irait le mieux ? Et qu’est-ce que cette couleur me dit ? En quoi elle me parle particulièrement ?”

Tu peux Ă©galement bouger ou passer Ă  l’action. Peut-ĂŞtre que tu te dis “oh, je n’ai pas envie de devoir partir loin ou mĂŞme faire quelque chose de compliquĂ©…” Mais c’est bien plus simple que ce que tu ne crois !

En passant Ă  l’action

Cerise sur le gâteau : la pensĂ©e divergente libère de la dopamine, l’hormone de la motivation et du bonheur ! Elle est bonne pour notre santĂ© : Ă  consommer sans modĂ©ration !

Alors, facile d’avoir des idĂ©es crĂ©atives et de les mettre en action ? 🙂

Si tu veux travailler ta pensĂ©e divergente, et obtenir les clĂ©s d’experts de la crĂ©ativitĂ©, n’hĂ©site pas Ă  participer au challenge 7 jours !

Partager l'article

Aurélie
Aurélie

Génératrice de créativité, je suis persuadée que celle-ci permet de développer son plein potentiel et ainsi vivre pleinement avec sa nature profonde !

Leave a Reply

Your email address will not be published.